Fly to the Rainbow

Dans la forêt sombre et mystérieuse

Winshluss

Gallimard BD, 2017

19-fabrice

 

Mickey et les autres

 

Fabrice est un écureuil travesti en oiseau inapte au vol, à son grand regret. « Les écureuils ramassent des glands » lui répète son père. Un matin, il s’éclate aux pieds du héros.

Aventurier et scientifique, Angelo a la tête au carré et une paire de lunettes. À la faveur d’un voyage, le gamin s’engage dans une aventure onirique empruntant tantôt à l’Alice de Lewis Carroll qu’à la princesse Mononoké de Miyazaki. Dans la forêt sombre et mystérieuse, les rencontres sont improbables. Angelo tombe sur Franky le gros crapaud à cigare et Jojo l’asticot, deux sympathiques arsouilles qui lui révéleront les mystères de la forêt.

Winshluss alias Vincent Paronnaud, auteur de bande dessinée, cinéaste récompensé en 2007 à Cannes pour sa participation (énorme) sur Persépolis (César ensuite du meilleur premier film et de la meilleure adaptation -d’une bande dessinée-), c’est aussi et surtout, le fauve d’or à Angoulême (2009) pour sa reprise débridée du Pinocchio de Collodi. Avec cette adaptation, il revisite le conte original et le dynamite.

Winshluss a le sens de l’ellipse (l’espace entre deux cases) et de la composition de la page. Ça claque d’une case à l’autre. L’humour est omniprésent sans peser sur l’histoire, ce qui permet de faire passer le message aux plus grands. Son dessin, inspiré de l’école naturaliste du Disney des années 40, dévergonde les petits Mickey tout en leur conservant une certaine innocence pré adolescente. Derrière la candeur affichée gronde une violence punk, tel ce malheureux Fabrice, bénéficiant des talents d’inventeur du jeune Angelo et d’un ballon de baudruche décoré d’un large sourire pour enfin décoller. Même si à la fin, c’est punk.

Publicités