Mangapocalypse

Apocalypse Manga

Pierre PIGOT

Coll. Perspectives critiques, P U F, 2013

 

 

L’écriture vivace, Pierre Pigot propose une histoire du Manga à travers l’Apocalypse. L’après Hiroshima stimule la production japonaise, autour du chaos, dans la relation nature/humanité.

Importé en France fin 80, Akira de Katsuhiro Otomo incarne le pouvoir de destruction total. Désormais, la fin du monde est envisageable.

Avec Nausicaä  (1984), Hayao Miyazaki laisse subsister l’espoir, un statu quo ante bellum. Dans  Princesse Mononoké (1997), l’équilibre est rompu. L’humanité a failli.

Pour Albator de Matsumoto, le cosmos est le nouvel espace dans lequel les mythes les plus anciens sont réactualisés. Vivre sur terre en fait dorénavant partie.

Touffu, cet essai ravit, avec Pigot, l’Apocalypse s’illumine.

Disponible en version originale sur Slate.fr.

Illustration © Le Lézard noir

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s