Label Découverte

L’Association, une utopie éditoriale et esthétique

Groupe ACME

Les Impressions Nouvelles, 2011

 

 

Les pairs fondateurs

Maison d’édition alternative dont la première pierre se pose autour des années 1990, L’Association naît des cendres de Futuropolis et s’inspire de la mouvance ‘rock alternatif’. Si les Beatles sont quatre, ils sont six à L’Asso : David B., Stanislas, J.-C. Menu, Lewis Trondheim, Mattt Konture et Killoffer. Reprenant le dogme de Futuropolis :  création contemporaine et patrimoine graphique, elle s’en distingue par une approche plus littéraire.

L’autobiographie dessinée

Avec « Livret de phamille » (1995) Jean-Christophe Menu raconte la genèse. Pas de héros récidiviste ou de monde fantastique, mais un quotidien dans lequel le Moi détrône le muscle. Persépolis, de Marjane Satrapi, sera l’oeuvre médiane. Des auteurs parcourent l’Égypte (1998), le Mexique (2000) ou l’Inde (2006) associant l’autobiographie au reportage dessiné. À l’avant-garde, la revue Lapin sert de laboratoire. L’exploration graphique revêt la forme oulipienne, quand l’Oubapo envoie depuis l’itération iconique (répétition d’une même case) jusqu’à l’impressionnante lecture Upside down (double lecture endroit envers).

Les Modernes

L’an 2000, 2000 adhérents. Ce sera donc Comix 2000. 2000 pages muettes et originales. Entre 2005 et 2006, cinq fondateurs quittent le « comité de rédaction », laissant Menu seul aux commandes. Avril 2011, après plusieurs épisodes rocambolesques, l’Hydre retrouve sa tête. David B. sera président, Killoffer secrétaire et la trésorerie pour Trondheim. Menu quitte L’Association en mai 2011 de façon définitive pour fonder l’Apocalypse. En partenariat avec la figure tutélaire d’antan, Étienne Robial.

La véritable révolution.

 

Disponible en version étendue

Publicités