Vire au vent

EMBARQUÉ

Carnets marins dans le jardin du commandant

Christian CAILLEAUX

Futuropolis, 2015

 

Cailleaux vit à Bordeaux, là où l’eau douce de la Gironde se mélange à celle salée de l’Océan. Outre l’enchantement thermodynamique favorable à l’éclosion du raisin local, la lecture d’un nouvel album de l’auteur est toujours un plaisir.

Depuis les Imposteurs, Cailleaux navigue à vue. Après un tour sur la Jeanne, le revoilà avec un manuel de contribution à la carrière maritime. Six chapitres carènent cet album, depuis le pourquoi originel, pourquoi la mer ?, les nouveaux matelots, un peu d’histoire, l’aventure dans les mers du Sud, marine et bizness (sous-titrable : rentabilité maritime), pour finir dans les entrailles d’un sous-marin.

Le graphisme mélange esquisse marine et dessin technique, destination de rêve et salle des torpilles. L’invitation au voyage… Pourtant, dans un joli paradoxe, l’aventure manque. En parti paru à l’origine dans la Revue Dessinée, la commande innerve l’ensemble. Dès lors, Cailleaux renseigne, histoire, économie, banette… Et largue les ris.

Publicités

2 commentaires sur “Vire au vent

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s