Le stylo-feutre enchanté

Magic Pen

Dylan HORROCKS

Casterman, 2015

 

Le Néo-zélandais Dylan Horrocks est l’auteur de Hicksville, un trésor dessiné traduit par L’Association en 2001. Succès planétaire, prix Eisner (2002) et puis, peu de nouvelles. Certes la Nouvelle-Zélande se trouve presque aux Antipodes, pourtant avec internet…

Début 2015, Horrocks revient en force avec un Magic Pen. La maison Casterman lui propose 240 pages pour narrer les tribulations oniriques d’un auteur en panne d’inspiration et d’un stylo-feutre. En chemin, il rencontre une femen posée, une héroïne de Manga et un dessinateur des années cinquante. À coups de souffle, ils parcourent les pages de vieilles bandes dessinées en quête de sensations, avant de retrouver la case départ.

Hicksville métissait les influences graphiques, Magic pen a perdu la mesure. Les interférences manga rappellent le triste épisode d’Uderzo et les Nippons. La déception l’emporte. Relire Hicksville.

Supplément gratuit : hicksvillecomics.com

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s